C’est à grands regrets que nous sommes amenés à reporter American Festival Chartres 2022,
qui devait se tenir les 3 et 4 Septembre prochains, aux 23 et 24 Septembre 2023 (sous réserve).


Les difficultés conjoncturelles, sanitaires, logistiques et géo-politiques actuelles contraignent l’organisation du Festival qui capitalise sur un contexte plus clair et plus propice à une telle manifestation l’année prochaine.


Les organisateurs remercient vivement les partenaires impliqués, et surtout les fans déclarés sur les réseaux sociaux ainsi toutes les personnes ayant manifesté leur soutien durant ces derniers mois, et comptent sur cet engagement pour la finalisation du Festival 2023 encore plus beau, encore plus grand, encore plus festif !


Nous vous donnons donc rendez-vous l’année prochaine à Chartres, et d’ici là sur l’ensemble de nos outils web et social media (Facebook, Instagram et Youtube) pour consulter l’actualité Americana, Auto/moto US et Country Music ! «  

Page Facebook : https://www.facebook.com/americanfestivalchartres
Evénement Facebook : https://fb.me/e/cQ7oRLDGw
Groupe Facebook : https://www.facebook.com/groups/1095107430990677
Instagram : https://www.instagram.com/american_festival_france/
YouTube : https://www.youtube.com/channel/UChrMBlqvgohKKg-38hOJYfQ
Blog Actualités : https://americanfestivalchartres.com/actualites/


www.americanfestivalchartres.com

Capitale de l’État du Tennessee, Nashville vibre au son de la country et de la musique US en général, d’où son surnom de « Music City ».

Guide Nashville - le guide touristique pour visiter Nashville et préparer  ses vacances

Nashville, toute une histoire

Au 18ème siècle, les premiers colons arrivent sur les rives de la rivière Cumberland. Nashville est fondée en 1779 par le colonel John Donelson. Elle est d’abord baptisée Fort Nashborough en hommage au général Francis Nash, puis prend le nom de Nashville en 1806, avant d’être désignée capitale du Tennessee en 1843.

Après la Guerre Civile, Nashville se met à prospérer rapidement et devient, au cours des années 1800, un centre national de l’édition musicale.

En 1892, la plus célèbre salle de concert de Nashville est construite : l’Auditorium Ryman qui reçoit le titre prestigieux de « Théâtre de l’année » et se place comme le meilleur auditorium des USA.

Ryman Auditorium (Nashville): Ce qu'il faut savoir pour votre visite 2022

Nashville, Music City

En 1925, la création de la station de radio WSM et le lancement de l’émission Grand Ole Opry renforcent la position de Nashville en tant que centre musical et lui vaudront son surnom de « Music City ». 
The Opry est l’émission de radio la plus ancienne d’Amérique, avec une production continue depuis plus de 90 ans. Elle a permis de faire décoller la carrière de nombreuses vedettes de country et de placer Nashville comme place centrale dans le domaine des concerts et de l’enregistrement musical.

Dolly Parton & Friends: 50 Years at the Opry - Dolly Parton & Friends: 50  Years at the Opry - Twin Cities PBS


De sa création à aujourd’hui, la ville a vu défiler de très grands noms de la chanson. Parmi eux, Louis Armstrong, Nat King Cole, Johnny Cash, Elvis, Dolly Parton, Bruce Springsteen, Paul Simon, Aretha Franklin, James Brown, Jack White, Diana Ross, Dolly Parton et bien d’autres.

Les français fans de cette musique comme Johnny Halliday ou Dick Rivers en ont fait un véritable lieu de pèlerinage. Eddy Mitchell a consacré un hommage à Nashville au travers de son titre « Nashville ou Belleville » à retrouver à la fin de cet article.

Au mois d’avril, se tient le Tin Pan South Music Festival, un événement qui, comme son nom l’indique, met à l’honneur de nombreux auteurs compositeurs et promet de belles découvertes dans une ambiance décontractée 100% musicale !
Celui-ci se déroule sur cinq jours, avec des représentations dans différents lieux de la ville.

Tin Pan South Songwriters Festival, March 29 - April 2, 2022


La ville des bars musicaux et des cours de Line Dance

A Nashville, la musique est partout. Evidemment dans les bars et les restaurants, mais également dans les studios d’enregistrement et les studios de danse.
De nombreuses écoles de Line Dance se disputent un marché très populaire à Nashville, rassemblant toutes les générations autour d’une passion commune : la danse et la musique.

105/105] Let's Get it Dancin' (Black Eyed Peas, Country Line Dancing) :  r/SharedBPM

C’est cet esprit artistique et convivial que vous retrouverez sur American Festival Chartres au gré de son programme musical et Line Dance !

Studebaker, compagnie automobile américaine fondée en 1852 par Clément Studebaker, marque les fondamentaux d’innovation et d’imagination propres à l’histoire automobile US.

Au départ, la firme produit des chariots tirés par des chevaux, puis prend le tournant des automobiles et des camions.

Les premières voitures sont produites en 1902: il s’agit de véhicules légers à moteur électrique, très visionnaires et en avance sur leur époque !

Ce n’est qu’en 1904 que seront produits des véhicules «classiques» avec la société Garford.

Studebaker Garford

Studebaker se distingue très vite par son sens de l’innovation :

Dès 1927 apparait la Commander qui sera déclinée en différentes versions au fil du temps (Champion, Président …)
Un modèle tellement en avance qu’on le retrouvera référence de la « Carrera Panamericana ».
La célèbre course de 3373 km en seulement 6 jours, du nord au sud du Mexique initiée en 1950, qui se déroule sur la portion mexicaine de la célèbre Transamerica Hight Way traversant les Amériques (25.000kms!) 
L’épreuve tellement dangereuse fut arrêtée en 1954 pour raisons de sécurité. Reprise à partir de 1988 en course «classic » le modèle commander 1953 s’imposa dans les épreuves et en 1993, le pilote mexicain Carlos Anaya remporte à son volant,  l’épreuve. Le fameux coupé y décrochera ensuite un palmarès exceptionnel qui en fait la voiture mythique de cette folle course aux…..2 millions de spectateurs.

Studebaker Commander Race

Différents modèles composent l’ADN de la marque dont la Starlight et sa calandre icônique, et la Hawk avec ses ailerons caractéristiques qui inspireront la toute première Batmobile !

Studebaker Starlight
Studebaker Hawk

En 1961, un nouveau styliste, Brooks Stevens, mène une refonte des modèles et les ventes de Studebaker augmentent.
1962 voit la production d’un nouveau camion poids lourd avec un tracteur de 19 tonnes : le E45, équipé d’un moteur Detroit Diesel ou d’un moteur à essence nommé Power Star.


Le plus grand évènement reste le modèle Avanti, une sportive au caractère affirmé présentée en 1963 et dessinée par Raymond Loewy, designer industriel et graphiste d’origine française.

Un modèle très novateur dont la calandre invisible est située sous le pare-choc et à la carrosserie en fibre de verre.

Studebaker Avanti présentée par C. Studebaker et le designer R. Loewy
Studebaker Avanti Cabriolet

Pourtant cette success story ne suffira pas à rentabiliser les investissements en recherche et développement de la marque qui rend finalement les armes en 1966 pour de multiples raisons dont des orientations stratégiques mal adaptées pour l’époque :
– Des voitures qui consommaient peu alors que l’essence était bradée aux USA,
– Des modèles très rapides quand la vitesse était sur le point de devenir limitée,
– Des prix de vente concurrentiels par rapport aux grands groupes mais sous calibrés pour des productions limitées.

Un groupe de passionnés ressuscitera l’Avanti produite en petites séries durant de longues années sous sa propre marque.

L’amicale Studebaker se fera un plaisir de développer toute l’histoire et la légende de cette marque automobile mythique sur American Festival Chartres en présentant plusieurs modèles légendaires. amicalestudebaker.fr

Retrouvez la Studebaker Commander Race et l’actualité de Studebaker de 1956 en vidéo sur notre chaîne YouTube :

Toutes nos playlists videos ici

Les voitures chromées et musclées ont forgé la culture automobile americana.
Des puissants v8 aux trucks, l’industrie US a toujours privilégié les motorisations gourmandes en essence ou diesel .

Pourtant ces dernières années, contexte environnemental oblige, les constructeurs US se penchent sur les véhicules électriques et surtout sur les hybrides, plus adaptés aux routes et landes américaines.

On dénombre aujourd’hui un grand nombre de ces « green vehicles » proposés par les constructeurs iconiques comme Ford, Chrysler Chevrolet ou Jeep, pour ne citer qu’eux.

Chevrolet Equinox

Ford Mustang Mach-E

Jeep Magneto

Leurs modèles restent dans la continuité de leur héritage.

A l’instar de la « Ford Mustang Mach E » Electrique qui peut désormais rivaliser avec ses grandes sœurs thermiques.

Chrysler pour l’instant propose certains de ses modèles en hybride.

Mais de nouveaux challengers révolutionnent la production US comme Tesla qui propose désormais 3 modèles de sportives électriques et sur le point de lancer la production d’un puissant semi-remorque.

Tesla model S

Tesla Truck 1

Evidemment ces nouveaux véhicules « responsables » ne représentent que 1% du marché américain, mais témoignent d’une véritable innovation US, respectueuse, voire même flatteuse, de leurs ainées thermiques qui ont construit la légende.

De quoi assurer la dynastie de l’automobile Americana !

Design et performance restent les maîtres mots de ces productions US « next-gen » que l’on espère nombreuses sur le
« Grand Rassemblement US  » d’American Festival Chartres, accompagnées d’anciennes, de classics, de youngtimers, custom et muscle cars !

Découvrez le road Trip Paris – Bordeaux du « Billet Auto » en Tesla Model S issue de notre chaîne Youtube :

« Muscle car » désigne des automobiles américaines propulsées par un moteur surdimensionné, le plus souvent un V8.

Si les premières automobiles de grande puissance sont nées dans les années 1950, l’histoire officielle désigne généralement sous l’appellation de « muscle car » des modèles datant pour la plupart de la décennie suivante.

Leur période de gloire s’étend de 1964 à 1974 mais le principe de la « Muscle car » date du début des années 1940, lorsque les jeunes commencent à modifier leurs voitures.

Après leur retour de la guerre, les soldats modifient des modèles anciens et peu onéreux et produisent ce qu’on a appelé alors des Hot rods. Dans les années 1950, les constructeurs proposent des autos équipées de V8 très puissants puis dans les années 1960, ils associent des caisses légères de leur gamme moyenne avec le plus gros moteur disponible, les amateurs peuvent alors acquérir des véhicules très performants et peu coûteux.

C’est le nombre d’accidents qui eu raison de cet engouement pour les muscle cars ainsi que le choc pétrolier de 1973 car ces engins surpuissants s’avéraient des gouffres à carburant.

Ainsi s’achevait le règne de ces muscle cars….jusqu’à il y a quelques années et un certain engouement sur le marché des collectionneurs. Il faudra attendre les années 90 avant que le mot « performance » ne revienne à la mode, faisant oublier les sombres années 80.

Aujourd’hui, les Mustang, Camaro, Corvette et Challenger ont survécu et font aujourd’hui honneur aux muscle cars d’antan.

Mustang, Camaro, Challenger - Quelle est la muscle-car la plus vendue ?

General Lee, Charger ’68

Sans doûte le Muscle Car le plus populaire : Basée sur le modèle ’69 (connue pour être la célèbre General Lee des frères Duke), elle arbore un package aérodynamique destinée à vaincre sur les anneaux de vitesse : impressionnant aileron arrière et face avant carénée avec phares pop-ups.

Elle remporta facilement le titre 1970, devenant la première voiture de NASCAR chronométrée à plus de 200 mph (320 km/h), avant de céder sa place à sa cousine à la ligne quasi-identique : la Plymouth Superbird.

General Lee Dodge Chargeur Muscle - Photo gratuite sur Pixabay

Le « lowriding », inventé par les chicanos, est le courant qui modifie des voitures des années 1960 ou 1970.

Les suspensions ajoutées sur ces voitures sont hydrauliques, et permettent à la voiture de sauter !

New Mexico's lowriders are rolling pieces of art | American Way

Les lowrider portent souvent des peintures spéciales et des jantes à rayons ; la marque la plus utilisée est la légendaire Dayton. 
Eddie Guerrero, catcheur, entrait dans l’arène avec un lowrider.
Elles sont réalisées à partir de modèles de voitures anciennes, dont les mythiques Chevrolet Impala ou Buick Regal.
Les modifications apportées n’ont pas pour objectif la vitesse, comme majoritairement dans le tuning européen et asiatique.
Au contraire, ces voitures sont prévues pour aller doucement et permettre de rouler tout en se « montrant ».

Cesar Chavez Lowrider Parade in San Francisco | Fuel Curve

Ce style a été popularisé par des rappeurs « West Coast » et « Dirty South », comme Eazy-E (le parrain du gangsta rap), dont la majorité des clips comporte des lowriders ;
Dr Dre dans son clip Let Me Ride, en 1993 ou Still Dre en 1999 ;
Ice Cube, avec une Camaro ’67 ;
Cypress Hill, dont le titre d’une des chansons est Lowrider ;
Snoop Dogg avec une Cadillac de style maquereau ;
Tupac et son parrain Suge Knight, en 1995 …

I'm number 14 on the ReverbNation Hip Hop charts for Bristol, CT.  http://www.reverbnation.com/idomenotu | Snoop dogg, Snoop dog, Snoop

Un style spectaculaire emprunt d’une esthétique particulière qui fait intervenir un grand nombre d’artisanats comme la carrosserie, les chromes et la ciselure.

JUMP BABY JUMP !

Le marché de la voiture ancienne connait depuis quelques années un boom sans précédent.
Ce phénomène peut s’expliquer par le fait que l’automobile de collection constitue de nos jours une valeur refuge.

Depuis l’ère Ford, de nombreux styles sont sortis des usines automobiles américaines, propres à l’époque, aux contraintes industrielles et aux envies des différentes périodes.

Parmi ces véhicules les plus populaires sont des références telles :

La toute première voiture d’Henry Ford de 1896, considérée comme la génèse de l’automobile

4 juin 1896 : le jour où Henry Ford fit rouler sa première voiture – Blog  Histoire Géo
Henry Ford en 1896

La Ford T, 1908 : Les débuts épiques de la production de masse par Henryi Ford, fabriquée à 19.000.000 d’exemplaires qui fut un succès planétaire.

Ford T, 1908 : Les débuts épiques de la production de masse - Capital.fr

Les Cadillac de 1950 et leur esthétique issue de l’aviation

Location Cadillac série 62 1950 blanche 1950 blanche asnieres sur oise

Les Ford Mustang et Shelby

mustang-from-overseas

Les Chevrolet Corvette

Vintage Corvette Wallpapers - Top Free Vintage Corvette Backgrounds -  WallpaperAccess

Les Ford F100

ford-f100-from-overseas

Pour ne citer que quelques uns ….

Trouver la voiture ancienne de ses rêves est plus facile qu’auparavant grâce aux salons et manifestations dédiés, et bien sûr les annonces sur le web.

Il s’agit avant tout de détecter et saisir les belles opportunités !

La Kustom Kulture est un mouvement venu des États-Unis qui rassemble toute la culture du hot rodding, du rockabilly, des fifties de la customisation de voitures et de motos anciennes, des pin-up, ainsi qu’un certain style de vie.

La Kustom Kulture a vu le jour aux États-Unis dans les années 1950, quand les jeunes de l’époque embellissaient leurs voitures (principalement des Ford modèle T, ou V8) pour améliorer leur puissance, réduire leur poids ou augmenter leur aérodynamisme, d’où le nom qui en résultera, Hot rod.

Durant les années qui suivirent, des artistes tels que Kenny Howard, ou des customiseurs tels que Ed Big Daddy Roth aidèrent à déployer ce mouvement dans la culture actuelle.

Malgré un passage à vide dans les années 1980, la Kustom Kulture est en plein essor depuis les années 2000, bon nombre de personnes adeptes du Do it yourself remettent au goût du jour les hot rod mais aussi les rat rod, custom, leadsled et autres mouvement de modification de voiture.

Les motos ne sont pas en reste puisque choppers, bobbers et café racers en découlent.

Les pin-up sont aussi revenues à la mode avec bon nombre de femmes habillées comme Bettie Page, le tatouage est omniprésent autant chez les femmes que chez les hommes.

La Kustom Kulture aujourd’hui est vraiment synonyme de Do it yourself, avec bon nombre de personnes travaillant sur leurs voitures ou motos, cherchant pièces et matériaux pour personnaliser leurs machines.

Devenu un véritable courant artistique, la Kustom Kulture n’a de cesse de se réinventer.

– Retrouvez nos vidéos et playlists sur notre chaîne YouTube en cliquant ici –

Les Hot rod sont des objets de culte de la Kustom Kulture américaine, généralement à base des premières voitures américaines des années 1920 aux années 1950, avec pour modèles de prédilection les premières Ford T, Ford A II, et Ford B II, avec pour variantes les Volksrod, Woodies, Rat rod, ou Custom (moto), Bobber, et Rat bike de bikers.

Ils sont baptisés Tuning, ou Custom, au-delà des années 1950.

Les premiers hot rods apparaissent dès les années 1920 aux États-Unis1 et se développent dans les années 1930, à un moment où le Fordisme rend l’automobile économiquement accessible au plus grand nombre.
Dès cette époque certains possesseurs d’automobiles, déçus par le manque de puissance et de sportivité de leur voiture, décident d’en modifier les caractéristiques.

Les hot rods sont re-carrossés : le capot percé de louvers (« ouvertures d’aération »), le toit abaissé ou retiré et les garde-boues enlevés ou réduits à deux fines bande de métal de « style moto ».
Les jantes étaient généralement élargies pour mieux transmettre la puissance du moteur au sol.
D’autres modifications pouvaient être apportées, comme le changement du rapport de pont, de la boîte de vitesses et du système de direction, toutes choses qui devaient supporter la puissance supplémentaire.

Le châssis généralement abaissé, en jouant sur les amortisseurs et la taille des roues avant, afin de diminuer la résistance au vent et d’abaisser le centre de gravité.
La plupart des hot rods arborent des couleurs vives et chaudes (les plus courantes étaient le jaune et le rouge) et des décorations en forme de flammes : le légendaire motif « flaming » !

Le phénomène s’amplifie pendant et après la Seconde Guerre mondiale avec des voitures d’occasions d’avant-guerre en y adaptant des moteurs V8 plus récents .

Ce phénomène de culte du Hot rod marque profondément la culture de la jeunesse américaine de l’époque (Kustom Kulture).

Aujourd’hui la philosophie Hot Rod inspire toujours les nouvelles approches de concept cars,
s’agissant de performances ou de design !

– Retrouvez nos vidéos et playlists sur notre chaîne YouTube en cliquant ici –

Nos partenaires & sponsors